Editorial

Chaque été, les Nuits Musicales de Corps attirent un public de plus en plus nombreux : touristes, mélomanes avertis ou estivants simplement curieux de la vie culturelle.

Passerelle jetée vers le trentième Festival qui sera célébré en 2019, cette 29édition propose un programme, d’une grande variété musicale.

Un vaste panorama des diverses formations de la musique de chambre nous sera offert : solo, duo, trio, quatuors à cordes, quatuor de clarinettes, quintette à vent, orchestre de chambre célèbreront la vocation chambriste du festival.

Des artistes de renommée internationale, mais aussi de jeunes talents en devenir, enchanteront le public dans les églises de Corps, Mens et La Mure.

En ouverture de cette nouvelle édition, les musiciens du Trio à cordes de Paris, instrumentistes et chambristes virtuoses, proposeront un programme consacré à des chefs-d’œuvre de la période classique viennoise, mêlant les charmes de trois instruments d’une même famille.

Composé de cinq jeunes solistes passionnés, Premier Prix du Concours International de Musique de Chambre de Lyon 2017, l’Ensemble Ouranos nous enchantera avec un programme à la fois dense et poétique, aux croisements des esthétiques et des époques.

Puis la violoniste Alexandra Soumm et le pianiste Ismaël Margain, duo éblouissant de jeunesse et de virtuosité, offriront une escale romantique autour de trois grandes œuvres du répertoire.

Constitué de quatre musiciennes, le jeune Quatuor Akhtamar, en plein essor, nous fera découvrir les Miniatures de Komitas qui, inspirées de chants populaires arméniens, représentent le caractère universel et intemporel de la musique.

Interviendront ensuite Nicolas Krauze et les solistes de l’Orchestre de Chambre Nouvelle Europe. Ils accueilleront le clarinettiste Carjez Gerretsen, lauréat du Concours International de Clarinette de Freiburg, avec qui ils interprèteront le lumineux et sublime concerto pour clarinette de Mozart.

Jacqueline Barbe et Hugues de Nolly, entourés de deux jeunes pianistes enthousiastes, livreront une lecture toute en couleurs et contrastes d’œuvres pour piano à une, deux, quatre, six et huit mains.

A la fois pétillant et charmeur, le Quatuor Anches Hantées, constitué de quatre clarinettes, revisitera avec gaîté et complicité certaines des pages les plus emblématiques des opéras les plus célèbres.

Jean Rondeau, l’un des clavecinistes les plus doué de sa génération, clôturera la 29e édition des Nuits Musicales de Corps  en interprétant un "monument" du répertoire : les Variations Goldberg de Jean-Sébastien Bach.

A tous ceux qui chaque année permettent cette aventure, nous exprimons notre profonde gratitude, tout particulièrement aux nombreux mécènes et bénévoles qui contribuent largement au succès du festival.

Cher et fidèle public, merci à vous et rendez-vous cet été pour de belles émotions musicales

Le mot du Maire


p12102901_250_01

Quelle chance d’avoir dans une petite commune de 500 habitants un festival aussi prestigieux que celui des Nuits Musicales de Corps !

Notre village, riche d’un patrimoine exceptionnel, marqué par l’histoire lors des passages d’hommes célèbres comme Lesdiguières ou Napoléon 1er, est aussi un lieu de culture permanent où les initiatives fourmillent autour des associations mêlant littérature, musique, cinéma ou peinture.

Nous sommes à la fois fiers et reconnaissants du travail de nos associations. Le festival, porté par l’association des Nuits Musicales est le fruit d’une année de travail et de concertation. Toujours à la recherche de l’excellence, dans le respect d’un budget maîtrisé, les membres de l’association nous apportent sur un plateau autant de rêve que de plaisir.

La commune de Corps au côté du Département apporte chaque année sa pierre à l’édifice tant financièrement qu’en terme de logistique. Comme l’année dernière, de nouveaux travaux ont embelli les alentours de l’église Saint-Pierre dans laquelle se produiront les artistes. De nouveaux éclairages donneront une ambiance particulière à l’entracte et à la fin de concert.

Comme chaque année nous sommes impatients de découvrir le programme et d’entendre les premières notes de piano ou de violon résonner sous les voûtes de notre chère église de Corps.

                                                                                                                                  Fabien Mulyk, Maire de Corps et Conseiller départemental